'Gbenga Sesan Bemoans attaque la liberté d'Internet en Afrique

M. Gbenga Sesan, expert en droits numériques et directeur exécutif de l'initiative Paradigm, a déploré la série d'attaques contre la liberté de l'internet en Afrique. Sesan parlait à RightsCon, une conférence internationale sur les droits numériques récemment à Toronto, Canada.

Sesan, tout en parlant des efforts de Paradigm Initiative et de ses partenaires pour protéger les droits numériques et la liberté sur le continent, a déclaré: «À l'initiative Paradigm, nous faisons ce rapport annuel axé sur l'état des droits numériques en Afrique. En 2017, nous avons examiné vingt et un pays africains et l'une des tendances observées est que les choses empirent. Pour ce qui est de sévir contre les médias, en ce qui concerne l'utilisation d'excuses telles que la sécurité nationale pour fermer Internet, les choses continuent de se dégrader dans de nombreux pays d'Afrique.

"Au Nigeria, il y a une nouvelle proposition sur le projet de loi sur la propagande haineuse, et la définition du discours de haine est très intéressante en fait, une insulte est considérée comme un discours de haine. Nous avons donc une situation où les citoyens ne seraient pas en mesure de s'exprimer librement en ligne. Le mois prochain, nous publierons notre rapport sur le Nigeria et je peux vous dire dès maintenant que les choses ne vont pas très bien pour le Nigeria en termes de respect de la liberté sur Internet. "

Paradigm Initiative a récemment mis en ligne un pool en ligne sur la liberté d'expression en ligne au Nigeria, et il a été découvert que 40% des personnes interrogées se sentent en danger de s'exprimer en ligne.

Sesan a également profité de l'occasion pour parler du projet de loi sur les droits numériques et la liberté du Nigeria, récemment adopté par l'Assemblée nationale. Il a dit que le projet de loi garantirait que les droits numériques sont pris au sérieux au Nigeria et que ceux qui violent ces droits sont tenus responsables en vertu de la loi.

"Nous sommes ravis de l'adoption du projet de loi par l'Assemblée nationale. Nous espérons que l'Assemblée nationale accélérera les actions de transmission du projet de loi à la présidence pour l'assentiment présidentiel. Notre espoir est que le projet de loi soit signé avant que les activités pour les prochaines élections de 2019 ne prennent le devant de la scène.

L'initiative Paradigm a tenu trois sessions lors de la conférence internationale et toutes étaient axées sur l'enracinement de la compréhension des problèmes affectant les droits numériques et la liberté en Afrique. Les autres membres de Paradigm Initiative présents à la conférence étaient Tope Ogundipe, directeur des programmes, et Boye Adegoke, responsable du programme des droits numériques pour l'Afrique anglophone.

Pour plus d'informations à ce sujet, envoyez un mail à media@paradigmhq.org.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench