L'initiative Paradigm célèbre la journée pour un internet plus sûr

Alors que le monde commémore la Journée pour la sécurité de l'internet 2019, Paradigm Initiative a exhorté les Nigérians à adopter des pratiques plus sûres pour l'Internet. L'organisation panafricaine de défense des droits numériques et de l'inclusion a lancé cet appel lors d'une conférence de presse qui s'est tenue le lundi 4 février à ses bureaux de Lagos.

 

Sodiq Alabi, responsable des communications de l'organisation, a déclaré: «La journée pour un internet plus sûr est une journée réservée à sensibiliser aux nouveaux enjeux en ligne et en tirer parti pour aider améliorer la sécurité des utilisateurs d'Internet, en particulier des enfants et des jeunes. Au Nigéria, depuis plus de 10 ans, Paradigm Initiative responsabilise les jeunes dotés de compétences numériques et nous sommes toujours conscients de la nécessité de former les utilisateurs d’Internet à l’utilisation responsable de cet outil. ”

 

L’organisation s’est lancée dans une campagne d’alphabétisation numérique ciblant les jeunes d’Abia, de Lagos et de Kano, les trois États où il gère actuellement des centres de formation consacrés à l'acquisition de compétences en technologies de l'information et de la communication chez les jeunes mal desservis.

 

La campagne d'alphabétisation numérique comprend des cours sur la sécurité numérique pour les jeunes, la sensibilisation des médias et des tournées de présentation. La campagne vise à encourager les utilisateurs d’Internet du pays à utiliser positivement Internet.

 

Selon Tosin Abolaji, responsable du programme d'inclusion numérique de Paradigm Initiative: «Le moment est crucial pour lancer cette campagne, car le Nigeria se rendra aux urnes dans quelques jours. Les jeunes sont particulièrement impressionnables. Nous voulons qu'ils reconnaissent que les problèmes de fausses nouvelles, de discours de haine et de cyber-harcèlement sont des phénomènes pouvant nuire à la paix et à la sécurité, mais également à l'intégrité d'une élection. Nous pensons que l'éducation des internautes est l'un des moyens de lutter contre ces phénomènes. "

 

«Notre message aux jeunes est de mieux discerner la manière dont ils consomment le contenu sur les médias sociaux et autres plateformes. Que quelque chose soit en ligne ne le rend pas vrai. Nous encourageons tous les utilisateurs à acquérir des compétences de vérification des faits afin de ne pas être la cible de campagnes de désinformation ni diffuser eux-mêmes des informations erronées », a ajouté M. Abolaji.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench