Catégorie

Échos de la vie

L'initiative Paradigm publie son rapport annuel 2018 et démontre son impact

Par | Droits numériques, Échos de la vie, Communiqué de presse

L’entreprise sociale Paradigm Initiative a publié son Rapport annuel 2018. Le rapport fournit des informations sur le travail de l'organisation, en particulier sur la manière dont elle s'acquitte de sa mission consistant à améliorer les «moyens de subsistance des jeunes sous-desservis».

Joy Ukpong, une ancienne élève du programme d'inclusion numérique gratuit du groupe, figure dans le rapport annuel. Au moment de rejoindre le programme, Joy Ukpong, 27 ans, gagnait 10 000 N par mois en tant que coiffeuse en difficulté à Ajegunle, dans l'État de Lagos. Elle était désespérée pour une pause et le programme d'inclusion numérique de Paradigm Initiative lui a donné la pause qu'elle a judicieusement saisie, en apprenant des compétences utiles dans les domaines du numérique et de la vie.

Quelques semaines après la fin de la formation de 10 semaines, Ukpong a obtenu un poste d'assistant administratif dans un cabinet d'avocats. Son revenu a immédiatement grimpé à 25 000 naira. Grâce à ses nouvelles compétences, Ukpong dispose d’un revenu et d’une structure de travail plus stables qui lui permettent de se développer.

Son histoire, selon Sodiq Alabi, chargée de la communication de Paradigm Initiative, «est une autre preuve que notre investissement dans les programmes d'inclusion numérique dans les communautés mal desservies améliore effectivement les moyens de subsistance des bénéficiaires."

Gbenga Sesan, directeur exécutif, a également déclaré: «Grâce à l'investissement de l'année en faveur de la jeunesse mal desservie, nous avons pu former 869 étudiants dans le cadre du programme LIFE de 10 semaines, du LIFE @ School Club et des ateliers trimestriels. 150 étudiants ont obtenu un stage, ont trouvé un emploi, ont gagné suffisamment pour retourner aux études, ont rejoint des programmes d'apprentissage et / ou ont créé des micro-entreprises. Au cours de l’année, le revenu moyen de nos étudiants est passé de 4 805,15 à 23 083,25 N! »

Sesan a souligné: «En 2018, notre travail sur les droits numériques couvrait le Bénin, le Burundi, le Cameroun, le Tchad, la République démocratique du Congo, la Gambie, le Kenya, le Mali, le Nigeria, la Tanzanie, le Togo, l'Ouganda et la Zambie. Nous avons organisé 13 programmes de formation, examiné 36 documents de politique, produit 12 rapports fondés sur des recherches, traité 20 violations des droits numériques et dirigé 4 processus de contentieux. ”

Le Directeur des programmes, Tope Ogundipe, a déclaré que l'adoption du projet de loi sur les droits et la liberté numériques au Nigéria marquait une étape importante pour le groupe en 2018. Le projet de loi, qui a été transmis au président Muhammadu Buhari le 5 février 2019, est un projet majeur de le groupe depuis 2014, date à laquelle il a commencé à plaider en faveur de l'adoption d'une loi consacrée à la protection des droits et libertés en ligne.

Fondée au Nigéria en 2007, Paradigm Initiative est présente dans cinq pays africains, où elle exécute des programmes sur tout le continent. Le groupe a déclaré que son nouveau plan de gestion stratégique (2019-2023) le ferait même davantage au cours des prochaines années.

Echoes from Ajegunle Histoires de vies changées

Par | Échos de la vie, WPBookList Livre Post

Ajegunle.org cherche à créer de meilleurs moyens de subsistance - par le biais d'opportunités en matière de TIC, de formation à l'entrepreneuriat, de stages à court terme, d'un programme de prêts aux études supérieures - pour les jeunes des régions défavorisées du Nigéria. Nous vous invitons à visionner la vidéo du projet à l'adresse www.ireport.com/docs/DOC‐14359. Ego, comme beaucoup d'autres jeunes gens du bidonville le plus populaire du Nigéria, n'était pas sûr de ce que l'avenir lui réserverait. Maintenant, elle travaille à la section des visas du haut-commissariat britannique à Lagos, grâce à sa participation au projet Ajegunle.org. Funke, une autre participante au projet, a développé son entreprise de 2 000 nairas d’environ 2 800% après la formation. Nous travaillons à la reproduction de l’idée au-delà d’Ajegunle et souhaitons également mettre en place le premier centre d’innovation.  

Lire la suite
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench