Tous les messages de

ParadigmHQ

Echoes from LIFE: ACHA REJOICE

Par | Non classé

Je me suis rendu compte de AjegunleLIFE par l'intermédiaire de mon professeur d'informatique qui est généralement bénévole pour le programme.

Mon plan initial après l'obtention de mon diplôme d'études secondaires était d'apprendre une compétence (maquillage). Mais quand j'ai entendu parler du programme LIFE par mon professeur, j'ai choisi de participer au programme parce que je voulais en savoir plus sur les TIC et l'entrepreneuriat, ce qui, je le sais, sera utile pour gérer mon entreprise de maquillage.

Avant de rejoindre le programme, mes connaissances en TIC étaient négligeables. On ne m'a pas enseigné l'informatique à l'école secondaire que j'ai fréquentée et l'école n'avait pas d'ordinateur. Les quelques fois où j'ai eu accès à un ordinateur, je viens de jouer à des jeux, car c'est la seule chose que je savais faire avec un ordinateur.

Lorsque j'ai rejoint la formation, j'étais prêt à faire un effort supplémentaire pour acquérir les connaissances que je voulais. Et je suis content de l'avoir fait. J'ai beaucoup appris. Maintenant, si je souhaite postuler à un emploi, je peux écrire un bon CV et inclure fièrement mes compétences en TIC. De plus, j'ai une bonne connaissance de l'entrepreneuriat que je peux utiliser pour créer ma propre entreprise.

Mon plan après le programme est d'acquérir des compétences en maquillage que je voulais d'abord apprendre avant le programme. Je compte utiliser les connaissances que j'ai sur l'entrepreneuriat et le marketing des médias sociaux pour promouvoir l'entreprise. J'ai également l'intention de poursuivre mes études dans une institution supérieure.

Déclaration de paradigme Initiative sur les perturbations d'Internet au Mali

Par | TIC, Liberté d'Internet, Communiqué de presse

 

Les Organisations de la Société Civile au Mali sont encore préoccupées par les multiples coupures d'Internet réalisées avant et pendant les deux tours de l'élection présidentielle de 2018.

En effet le 29 Juillet 2018, jour du premier tour de l'élection présidentielle au Mali, le pays a enregistré plusieurs reprises des coupures d'internet. Selon certains utilisateurs des TIC, l'ensemble des communications électroniques ont perturbé la période électorale.

Ces perturbations des réseaux Internet sur les derniers mois dans le pays. La perturbation des médias sociaux tels que WhatsApp, Facebook, YouTube et Skype est également une pratique courante pour une utilisation facilitée de la communication entre les populations en période électorale et en limitation de l'action des opposants.

Au sujet de la situation, Paradigm Initiative ainsi que l'ensemble des organisations de la société civile rappellent au gouvernement malien de tels actes violents la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH), les déclarations sur les libertés de l'Internet et de la Gouvernance de l'Internet de l'Union Africaine (UA).

Initiative de paradigme appelle par ailleurs le gouvernement malien pour la réalisation sans délai de l'ensemble des réseaux Internet de communication sur l'ensemble du territoire national, tout en prenant en charge les nouvelles perturbations dans la période postélectorale.

Paradigme Initiative demande enfin que les réclamations concernant les différentes violations des droits numériques soient répercutées sur tout le territoire national.

Echos de LIFE: Ekpe Issac Daniel

Par | Non classé

Un vieil ami à moi m'a présenté le programme AjegunleLIFE. L'une des choses qui m'a inspiré à rejoindre le groupe était le changement que j'ai remarqué chez mon ami. Avant la formation, il était complètement insouciant et insouciant. Tout à coup, il avait été transformé en cette personne sérieuse. J'ai été intrigué par ce changement et je voulais la même chose pour moi. Il a également parlé de la programmation informatique qu’il a apprise à AjegunleLIFE. C'était la première fois que j'entendais parler de programmation informatique, et cela semblait être quelque chose de valable. Ces deux choses m'ont inspiré à rejoindre le programme AjegunleLIFE.

Vous devez comprendre d'où je viens. Je pensais sincèrement que la technologie était uniquement destinée aux diplômés et aux personnes fortunées. Avant de rejoindre le programme, je pensais que le business était uniquement de posséder un magasin, alors l'idée de créer une entreprise ne m'a jamais traversé l'esprit. Je pensais plutôt aller à l'école, trouver un emploi et gérer ma vie de toute façon. Mais maintenant, j'ai découvert ce qu'est l'entrepreneuriat, cette activité peut être plus qu'un magasin, et on peut même gérer une entreprise en ligne.

Mes connaissances en TIC avant le programme étaient très limitées, car mes écoles n’avaient pas d’ordinateurs et nous n’avions pas appris l’informatique.

AjegunleLIFE a donc été une expérience qui a changé ma vie. En l'espace de dix semaines, je ne savais plus comment démarrer l'ordinateur, ni utiliser CorelDRAW pour concevoir et jouer avec Java. J'avais appris à économiser de l'argent et à faire des investissements maintenant. J'avais appris à construire une entreprise et à soutenir mon entreprise. En l'espace de dix semaines, j'ai eu envie de partir à la conquête du monde.

Maintenant, je prévois de posséder une entreprise qui créera des sites Web pour les entreprises et les particuliers. Ma prochaine étape consiste à apprendre davantage de langages de programmation et à approfondir mon savoir-faire en matière de TIC. L'initiative Paradigm m'a donné une base solide, maintenant il est de mon devoir de construire une grande structure sur la base.

L'initiative Paradigm choisit des journalistes pour sa première bourse de presse

Par | Communiqué de presse

Deux journalistes, Victor Ekwealor et Emmanuel Elolo Agbenonwossi, ont été annoncés comme les pionniers de la nouvelle bourse pour les droits numériques et l'inclusion. La bourse des médias, un projet de l’Initiative Paradigm, avait attiré 116 candidatures de 19 pays. Ceci est selon une déclaration publiée par Paradigm Initiative, une entreprise sociale travaillant sur les droits numériques et l'inclusion en Afrique.

 

S'exprimant sur le développement, Sodiq Alabi, le responsable des communications de l'Initiative Paradigm, a déclaré: "Nous sommes heureux d'annoncer la sélection de deux brillants journalistes pour la première édition de notre bourse des médias. Nous sommes enthousiasmés par la qualité des candidatures que la bourse a attiré lors de sa première année. Le programme Fellowship est un programme de cinq mois conçu pour immerger des journalistes sélectionnés dans des activités de défense des droits numériques et d’intervention pour l’inclusion numérique en Afrique. Les boursiers travailleront avec Paradigm Initiative sur divers projets et contribueront à améliorer l’intérêt des médias pour les questions pertinentes. "

 

Emmanuel Agbenonwossi  est un journaliste togolais, rédacteur en chef de GhanaWeb et rédacteur en chef d'AfroTribune. Agbenonwossi s'efforce de faire progresser le journalisme professionnel et la liberté numérique auprès des médias et des défenseurs des droits sur Internet à l'échelle mondiale. Emmanuel a contribué à la recherche sur les politiques au Togo, au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso et dans d'autres pays africains. Il est membre de l'UNESCO, de l'ICANN, d'AfriSIG et de l'Académie IGF. Emmanuel Agbenonwossi est un ancien de l'Université de Greenwich (Royaume-Uni), de l'Université centrale de Tunisie et de l'Université de Malte. Il est titulaire d'une maîtrise en journalisme et d'un diplôme d'études supérieures en cybersécurité, en leadership et en technologie de l'information commerciale.

Emmanuel Agbenonwossi (Rédacteur, GhanaWeb) | Membre des médias pour les droits numériques et l'inclusion 2018

 

Victor Ekwealor est un écrivain nigérian, conteur et journaliste multimédia primé. Victor travaille comme éditeur chez TechPoint. Son flair pour la narration découle du désir de mettre en lumière des histoires africaines inédites issues des plus hautes normes journalistiques avec des outils technologiques modernes. Victor croit que les Africains raconteraient plus d'histoires africaines ou regarderaient le monde le faire pour eux. Il s'intéresse à l'interaction des êtres humains et de la technologie et couvre principalement ces sujets. Il s'intéresse également à la technologie, aux startups, aux innovations, aux politiques, à l'inclusion numérique et aux droits numériques.

 

Victor Ekwealor (Rédacteur en chef, TechPoint) | Membre des médias pour les droits numériques et l'inclusion 2018

 

La bourse débutera en septembre 2018 avec une résidence de deux semaines aux bureaux nigérians de l'Initiative Paradigm, à Aba, Abuja Ajegunle, Kano et Yaba, et se poursuivra jusqu'en janvier 2019. Les boursiers auront également la possibilité de communiquer avec les membres de Yaoundé et Nairobi.

 

Mon histoire avec Google Policy Fellowship - Par Ajuwon Adenike

Par | Politique de TIC

"C'est grâce à la curiosité et à la recherche de nouvelles possibilités que nous avons tracé notre chemin" - Michael Dell

UN PETIT OISEAU M'A DIT

Le 25 juillet 2017, un ami m'a envoyé un message direct sur Twitter avec le lien vers le Google Policy Fellowship publié sur le site Web de Paradigm Initiative. Je me préparais aux examens du premier semestre de ma dernière année à l’Université d’Ibadan au Nigeria et je me souviens lui avoir dit que je vérifierais après les examens pour pouvoir tout donner à ma candidature.

Mes examens ont pris fin et je me suis concentré sur la demande de bourse. Je suis passé par les exigences et j'ai choisi le Réseau académique africain sur la politique Internet en tant qu'organisation d'accueil dans laquelle j'aimerais travailler pour deux raisons. Premièrement, l'organisation hôte est basée à Ibadan et j'école et habite à Ibadan. Deuxièmement, la thématique de la bourse comprenait la propriété intellectuelle, la vie privée et la sécurité, tous des domaines qui m'intéressaient. Je travaillais sur mes recherches sur les lois sur la propriété intellectuelle au Nigeria et les technologies des médias numériques; Une perspective du droit d'auteur »au moment où j'ai postulé et cela correspond parfaitement à

LE PROCESSUS DE SÉLECTION

Le processus de recrutement a été transparent. J'ai postulé en ligne, l'organisation d'accueil m'a envoyé un mail avec des formulaires en annexe et une date pour l'entretien. J'ai rempli tous les formulaires et je me suis préparé pour mon entrevue. C'était un matin très humide et j'ai ressenti les émotions et la peur habituelles qui accompagnent les interviews. Je craignais aussi d’être à l’école contre moi.

J'ai été interviewé par un panel de cinq personnes et ils ont réalisé que j'étais très tendu. Alors, pour me détendre, un des interviewers m'a demandé pourquoi j'avais décidé d'apprendre le japonais. En parlant de ça, je me suis un peu détendu. Ils ont ensuite posé des questions sur la politique Internet, la gouvernance de l'Internet, la neutralité du Net et le droit d'auteur, entre autres.

Ils m'ont demandé comment j'allais équilibrer l'école et le programme de bourses si je rentrais et je les ai informés de mon horaire flexible pour le deuxième semestre et de la façon dont cela m'a permis de travailler correctement. Je suis parti tranquillement confiant de l'entretien.

Une entrevue finale avec le directeur du projet du réseau a été menée entre moi et un autre candidat car nous étions les deux premiers. On m'a offert le poste que j'ai accepté et j'ai signé mon contrat le 3 octobre 2017 en tant que membre Google Policy Fellow du Réseau universitaire africain sur la politique Internet.

C'était passionnant de reprendre mes activités dans mon organisation d'accueil, de rencontrer les membres de l'organisation et d'apprendre comment les choses fonctionnaient dans l'organisation. Au début, je me sentais bizarre parce que j'étais la plus jeune personne, mais chaque personne de l'organisation me rendait très à l'aise. La direction a travaillé avec mon horaire de cours et nous avons pu établir un horaire de travail approprié.

LA VIE COMME UN FELLOW GOOGLE

J'ai géré et exécuté un grand nombre de tâches, comme écrire des articles sur la gouvernance de l'Internet et les questions de politique, organiser des séminaires, gérer les subventions de recherche entre chercheurs et le réseau, gérer les chercheurs et les membres du réseau. J'ai également représenté le réseau lors de réunions sur les questions de confidentialité, créé la première politique de confidentialité de l'ISGPP en préparation du règlement général sur la protection des données et travaillé sur des notes conceptuelles pour des séminaires. J'ai été responsable de projet dans l'unité de projet où j'ai organisé la première conférence sur la protection des données et la confidentialité.

 

Vous trouverez plus de tâches et de compétences que j'ai apprises ici.

MES MEILLEURS MOMENTS

Il est presque impossible de choisir une seule fois qui peut être qualifiée de «meilleur moment» au cours de cette période, mais deux moments particuliers se distinguent pour moi. Premièrement, il doit s'agir de la première conférence du Réseau universitaire africain sur la politique Internet (AANOIP) organisée en décembre 2017. L'organisation de la conférence m'a permis d'acquérir de nombreuses compétences, de la gestion à l'organisation en passant par la rédaction . La seconde était lorsque je participais à un panel sur la cybersécurité et la confiance au Forum nigérian sur la gouvernance de l’Internet (NIGF) à Abuja au début de l’année. C'était une tâche effrayante mais aussi une opportunité de parler de la protection de la vie privée et de la protection des données au Nigeria et de répondre aux questions des gens sur les questions de confidentialité.

Je ne peux pas commencer à quantifier l’utilité de la bourse pour moi. Cette bourse m'a initié à la politique technologique, à la protection de la vie privée et à la sécurité. J'ai eu l'occasion de travailler avec et de rencontrer beaucoup de professionnels et d'individus en écrivant sur la politique d'Internet et la gouvernance.

 

QUOI SUIVANT

À la fin de la bourse, j'irai à la faculté de droit nigériane pour suivre une formation juridique obligatoire d'un an. Je prévois également de passer l'examen professionnel de l'Association internationale des professionnels de la protection de la vie privée pour être un professionnel certifié en confidentialité de l'information en Europe (CIPP / E). Après mes études de droit, je servirai le Nigeria et j'espère le faire en travaillant pour l'Agence nationale de développement des technologies de l'information (NITDA) ou le ministère de la Communication pour avoir une expérience dans l'espace politique public de la technologie nigériane.

Ce fut la meilleure année de ma vie et je suis vraiment reconnaissant pour cette opportunité.

Adenike Adejuwon est chercheur associé auprès de Google African Academic Network on Internet Policy, Ibadan.

Trois organisations de la société civile organiseront la troisième édition de leur conférence sur les nouveaux médias, les citoyens et la gouvernance à Abuja

Par | Communiqué de presse

Trois organisations de la société civile, à savoir Enough is Enough Nigeria, Paradigm Initiative et BudgiT La troisième édition de leur conférence sur les nouveaux médias, les citoyens et la gouvernance aura lieu à Abuja en octobre. Les organisateurs ont fait savoir que l'inscription à la conférence était ouverte.

Selon Yemi Adamolekun, directeur exécutif d'EiE Nigeria, «la conférence mettra en lumière la manière dont les nouveaux médias exploitent la technologie et les plates-formes pour connecter, organiser et partager des informations de manière innovante. En tant que sous-ensemble de nouveaux médias, les «médias sociaux» requièrent une interaction et c'est cet élément qui ouvre des zones de risque: les problèmes de sécurité et de confidentialité. "  

"Les médias sociaux ont continué de jouer un rôle crucial dans le paysage politique du monde. Les titulaires de postes politiques (élus et nommés), les militants des bureaux politiques, les ministères et les organismes gouvernementaux ont utilisé les médias sociaux comme outil pour attirer et mobiliser les électeurs qui bénéficient de leurs services », a ajouté Adamolekun.

Chidi Odinkalu, l’ancien président de la Commission nationale des droits de l’homme, présentera le discours liminaire, tandis que la conférence devrait accueillir de grands penseurs de toute l’Afrique en tant que conférenciers invités.

Il convient de rappeler que la deuxième édition de la conférence s’est tenue en octobre 2016, soit 18 mois après que le Nigéria eut assisté à l’éviction pacifique d’un président sortant par le biais du scrutin; la première fois dans l'histoire démocratique du Nigeria. La conférence a fait suite à plusieurs discussions sur l’utilisation des nouveaux médias lors des élections et comme un outil permettant de demander des comptes aux responsables gouvernementaux et aux institutions. La 3ème édition de la conférence aura lieu à Abuja, au Nigeria, les 24 et 25 octobre 2018.

Parlant du développement, Oluseun Onigbinde, le co-fondateur de BudgiT "La conférence crée un moyen de discuter des droits et des responsabilités des citoyens et du gouvernement en utilisant les nouveaux médias de manière mutuellement bénéfique. Le NMCG comprendra une série de panels sur la sécurité nationale, la conduite des médias sociaux, des séances d’orientation et des sessions techniques nationales, avec des experts et des voix de premier plan en Afrique invités à prendre la parole lors de la conférence de deux jours. "

Tope Ogundipe, la directrice du programme de l’initiative Paradigm, a appelé les citoyens actifs à s’inscrire pour assister à la conférence afin de s’assurer que leurs voix soient entendues. "La gouvernance au 21ème siècle est une affaire de citoyens. Le bureau du citoyen est le bureau le plus important de la politique contemporaine et nous devons tous jouer notre rôle pour assurer la bonne gouvernance en tirant parti de notre pouvoir citoyen. La conférence sur les NMCG est une autre occasion de trouver de meilleurs moyens de déployer le pouvoir des citoyens pour le bien de notre société », a-t-elle conclu. 

Pour plus d'informations sur cette version, veuillez envoyer un mail à médias@newmediagov.ng.

Les Nigérians exigent une transmission immédiate du projet de loi sur les droits numériques

Par | Politique de TIC

Les Nigérians sur les réseaux sociaux ont exprimé leur inquiétude quant au retard dans la transmission du projet de loi sur les droits numériques et la liberté par l'Assemblée nationale au président Muhammadu Buhari pour la sanction présidentielle. Le projet de loi, très attendu, a été adopté en mars par le Sénat, après l'adoption par la Chambre des représentants en novembre 2017. Depuis lors, l'Assemblée nationale n'a pas transmis le projet de loi à la présidence.

Dans le cadre d'une campagne menée par Paradigm Initiative, des centaines de messages ont été publiés sur Twitter et sur d'autres plateformes de médias sociaux, appelant les dirigeants de l'Assemblée nationale à transmettre immédiatement le projet de loi au président. En utilisant les hashtags, #DigitalRightsBill et # HB490, les militants des médias sociaux ont veillé à ce que le projet de loi reçoive une attention suffisante tout au long de la semaine dernière.

Selon une déclaration de Paradigm Initiative, "nous craignons que, depuis le passage en mars, l’Assemblée nationale n’ait pas encore transmis le projet de loi au Président pour approbation. De nombreux projets de loi adoptés après la DRFB ont été transmis au président pour son assentiment. C’est pourquoi nous avons appelé les Nigérians à se joindre à nous dans une campagne visant à encourager l’Assemblée nationale à envoyer ce projet de loi au Président Muhammadu Buhari pour sa signature. "

Selon Gbenga Sesan, directeur exécutif de l’Initiative Paradigm, comme nous l’avons déjà dit, le Digital Rights Bill est un texte législatif important, non seulement pour les droits de l’homme au Nigeria, mais aussi pour l’économie du Nigeria. Le projet de loi prévoit la protection des droits de l'homme en ligne, protège les internautes contre les atteintes à leurs libertés fondamentales et garantit l'application des droits de l'homme aux utilisateurs de plateformes numériques.

Le projet de loi renforce la confiance des utilisateurs et a été salué comme un pas dans la bonne direction en raison de la valeur qu’il apporte à l’économie numérique et aux droits des Nigérians. Le projet de loi vise à garantir les droits de l'homme dans le contexte des technologies innovantes émergentes, des problèmes de sécurité, de la participation accrue des citoyens à la gouvernance et aux processus démocratiques. "

Le projet de loi permet aux forces de l'ordre nigérianes d'exploiter la technologie pour mener à bien leur travail avec les meilleures pratiques disponibles partout dans le monde. Il permet également aux jeunes Nigérians qui souhaitent apprendre, innover et mener d'autres formes d'activités légitimes en ligne alors. Le projet de loi, lorsqu'il sera adopté, stimulera les innovations technologiques au Nigéria et renversera les tendances contradictoires souvent manifestées à l'égard des jeunes qui adoptent la technologie par les agences de sécurité, comme le montre la récente indignation contre le SRAS au Nigéria.

La loi sur la bataille juridique contre la cybercriminalité passe devant la Cour suprême

Par | Politique de TIC, Communiqué de presse

La bataille juridique concernant la constitutionnalité des articles de la loi sur la cybercriminalité est désormais passée devant la Cour suprême. Trois organisations de la société civile, à savoir l'Agenda des droits des médias, l'Initiative Paradigm et Enough Is Enough, plaident auprès de la Cour suprême pour que les articles 24 et 38 de la loi sur la cybercriminalité 2015 soient supprimés.

 

Les organisations ont entamé ce voyage en mai 2016 lorsque leur avocat, Olumide Babalola, a intenté pour la première fois une action en exécution des droits fondamentaux, contestant la constitutionnalité des articles 24 et 38 de la loi auprès de la Haute Cour fédérale à Abuja. Sur 20 janvier 2017, tLe tribunal a cependant jugé que les articles étaient constitutionnels.

 

La décision défavorable de la Haute Cour a poussé les organisations à saisir la cour d'appel. L’appel portant le numéro d’affaire A / L / 556/2017 a toutefois été décidé contre les appelants dans un jugement rendu le 22 juin 2018. Les organisations espèrent maintenant que la Cour suprême s’assurerait des articles 24 et 38 de la loi sur la cybercriminalité. 2015 est rayé du livre de droit nigérian.

 

Selon Tope Ogundipe, directeur des programmes de l'Initiative Paradigm, «il convient de répéter ici que l'article 24 de la loi sur la cybercriminalité traite du cyberharcèlement et que cette section a été utilisée à plusieurs reprises pour harceler et persécuter des journalistes et des critiques. C'est sans doute la disposition la plus dangereuse contre la liberté de parole, d'opinion et d'enquête. L'article 38 prévoit les devoirs d'un prestataire de services vis-à-vis de la conservation des données et contient des dispositions qui, à notre avis, sont trop vagues et inconstitutionnelles. "

 

Ogundipe a poursuivi: "Bien que nous respections les juges éclairés qui n’étaient pas d’accord avec nos arguments sur l’inconstitutionnalité des articles, nous pensons toutefois que les tribunaux n’ont pas examiné attentivement nos arguments. Dans un jugement concordant, l’un des juges de la cour d’appel a convenu que la loi devrait être révisée pour réduire son caractère arbitraire. Nous pensons que les articles doivent être supprimés dans leur intégralité et nous espérons que la Cour suprême sera d'accord avec nous "

 

Les accusés dans l'affaire sont le procureur général de la fédération, l'inspecteur général de la police et l'Assemblée nationale.

Poste vacant: Assistant aux communications (conception graphique)

Par | Non classé

Paradigm Initiative, une entreprise sociale de premier plan travaillant sur les droits numériques et l'inclusion en Afrique, recherche un esprit créatif pour assumer le rôle d'adjoint aux communications (conception graphique).

Profession

Assistante de communication (Design graphique)

lieu de travail

N'importe où dans: Cameroun. Nigeria. Tanzanie. Aller. Zambie

Type d'emploi

À plein temps. Poste permanent.

Date limite d'inscription

June 14, 2019

Résumé du poste:

Création d'un travail de conception graphique et numérique exceptionnel pour une variété de projets et d'activités tels que des infographies, des bannières et des affichages de sites Web, des affiches, des lettres d'information, des cartes, des diagrammes, des affiches, des souvenirs d'entreprise, des bannières, des enseignes et des rapports numériques; et fournir un soutien pour des tâches telles que la gestion de sites Web et de médias sociaux.

Signaler à:

chargée de communication

Rôles et responsabilités:

  •         Travailler sur des mémoires de création internes pour soutenir les équipes de projet
  •         Fournir des solutions de conception créative sur plusieurs plates-formes, de la conception à la réalisation
  •         Concevoir du contenu pour des sites Web, des bulletins d'information, des dossiers multimédias, etc.
  •         Fournir un support multimédia numérique Médias sociaux
  •         Maintenir l'aspect du site Web de l'organisation en développant et en appliquant les normes d'affichage du contenu
  •         Proposer les meilleurs standards visuels pour l'image de marque globale de l'organisation
  •         Participer aux réunions de projet et aux discussions positives concernant les méthodes / techniques graphiques appropriées pour répondre aux exigences du projet
  •         Coordonner les relations avec les fournisseurs; préparer les spécifications et obtenir des estimations pour approbation finale;

Qualifications et compétences

  •         Compétences et expérience confirmées en graphisme
  •         Aptitude à utiliser les logiciels et les technologies de pointe (In Design, Illustrator, Dreamweaver, Photoshop, etc.)
  •         Compétences éprouvées en visualisation de données
  •         Possession de flair créatif, polyvalence, capacité conceptuelle / visuelle et originalité
  •         Capacité d'interagir avec les autres membres de l'équipe, de communiquer et de présenter des idées
  •         Des compétences en montage vidéo et audio seraient un atout essentiel
  •         Expérience avec WordPress
  •         Professionnalisme en termes de temps, de coûts et de délais

Principaux domaines de résultats:

  •         Achèvement rapide des solutions de conception créative sur plusieurs plates-formes, de la conception à la réalisation.
  •         Assurer une haute qualité de conception, de photographie, de prépresse et d'impression en tout temps.
  •         Renforcement efficace des capacités des bénéficiaires pour les programmes / projets PI

Avantages

  •         Travailler avec une équipe très motivée, talentueuse et diversifiée
  •         Paquet concurrentiel
  •         Possibilités d'évolution de carrière, y compris formation annuelle payée
  •         Assurance santé
  •         Pension contributive
  •         Excellent équilibre travail-vie personnelle avec des congés payés annuels, occasionnels et de maladie totalisant 25 jours de travail par an.

Processus de demande

Appliquez ci-dessous via le formulaire Google.

Date limite

June 14, 2019

Postulez immédiatement si le poste vous intéresse, car les candidatures seront examinées telles que reçues et les candidats pourront être présélectionnés et interrogés avant la date de clôture.

Appliquer

Reprise

Immédiatement

 

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench